Les Origines



Le mantra Ho’oponopono est une formule de sagesse et un Ho’oponopono est un traitement spirituel ou une prière scientifique qui favorise l’inspiration et l’expression de l’intelligence intuitive (Partie Divine). Ho’oponopono permet l’apaisement plutôt que de subir la peur, les craintes, les doutes et le découragement de l’intelligence rationnelle (Ego).
 
Si ta vie n’est pas simple et facile, c’est probablement parce que tu t’es éloigné de ton essence Divine ou de l’intelligence de la vie. Le mantra composé des 4 phrases: « Désolé; Pardon; Merci; Je t’aime » sert à nettoyer et effacer les mémoires et les programmations erronées bien enfouies dans notre subconscient.
 
D’abord un rituel communautaire des populations ancestrales d’Hawaï et de la Polynésie, Ho’oponopono est devenu un outil de réconciliation avec soi-même. Cette pratique permet d’effacer les conditionnements inconscients ainsi que les mémoires que l’on porte et qui sont responsables des situations difficiles dans notre vie. Une technique qui peut transformer notre quotidien, voire notre destinée, de manière simple.
 
Dans le langage hawaïen, Ho’o signifie amorcer, commencer, débuter aller de l’avant et ponopono signifie perfection, corriger, rectifier, remettre en place. Le mot Ho’oponopono dans son ensemble veut dire rectifier l’erreur ou le problème, rendre droit ou bonifier. Pour les Kahuna hawaïens, les personnes sages, prêtres ou guides spirituels, la méthode permet de nous libérer des blocages et énergies indésirables sources de souffrances et de maladies. 
 
Depuis la nuit des temps, Ho’oponopono est un rituel pratiqué en communauté pour résoudre les problèmes et les conflits.  Invité par le Kahuna, chacun des habitants nomme son ressenti par rapport à la situation problématique et demande pardon pour ses mémoires inconscientes qui contribuaient au problème.
 
C’est au début du XXe siècle qu’une chamane hawaïenne, gardienne du secret et guérisseuse, Morrnah Nalamaku Simeona, a remis la méthode Ho’oponopono au goût du jour en transformant le rituel ancestral en pratique individuelle.  
 
Pour elle, « nous sommes l’accumulation de toutes nos expériences, ce qui revient à dire que nous sommes chargés de nos passés. Lorsque nous expérimentons du stress ou de la peur dans nos vies, si nous observions attentivement, nous pourrions nous rendre compte que la cause en est une mémoire. »
 
« Dans la pensée de Ho’oponopono, l’être humain est constitué de 4 éléments :
   • Unihipili, l’enfant intérieur ou le subconscient, qui stocke les mémoires des expériences passées et les émotions.
   • Uhane, la mère ou le conscient, qui correspond à la raison et à l’intelligence.
   • Aumakua, le père ou le moi supérieur (âme), qui se situe dans une autre dimension tout en restant en contact avec Unihipili et Uhane par l’intermédiaire d’une énergie invisible Divine (aka).
   • Étincelle, l’intelligence divine, soit l’identité de soi et les inspirations. »